Lisez ceci Afin de etre capable d’aider une femme a accoucher au RER A

Lisez ceci Afin de etre capable d’aider une femme a accoucher au RER A

Deux sages-femmes livrent leurs precieux conseils.

Temps de lecture: 11 min

En France, les accouchements hors de l’hopital paraissent rares, moins de 1% des cas. Un chiffre qui regroupe des naissances survenant de maniere inopinee mais aussi celles qui sont programmees Afin de se derouler a domicile, accompagnees par une sage-femme. Ainsi, accoucher sans l’assistance d’un professionnel de sante demeure en France une situation exceptionnelle: l’Insee estime sa frequence a six accouchements sur 10.000, un chiffre en legere augmentation depuis la fermeture des petites maternites de proximite.

Qu’il s’agisse d’une naissance sur le bord de l’autoroute, dans un magasin, ou dans la foule, il n’est nullement rare que ces evenements aient leur petite heure de gloire. Au sein des journaux, les articles se suivent et se ressemblent: limite immanquablement, on ignore le vecu d’la femme (qu’importe, puisque l’enfant est en life), on souligne le «sang froid» du papa (ou du gendarme, ou en caissiere de ce supermarche) sans qui «cela aurait pu mal finir», et surtout on compatit a J’ai principale inquietude des heros du jour (celle ne rien avoir eu de tranchant sous la main pour couper le cordon). Sans meme le composer, on renforce Notre croyance populaire que toutes ces issues heureuses tiennent en realite du miracle, sans jamais songer a informer quiconque des risques reels au regard d’une physiologie de l’accouchement, ni une conduite pertinente a tenir face a une telle situation.

Le 18 juin soir, une femme a accouche a la station Auber du RER A, relancant du meme coup la petite machine mediatique.

Toute l’equipe une ligne A adresse ses sinceres felicitations a la maman et souhaite la bienvenue a le petit garcon. La maman et son gamin se portent bien. #RERA

Et si, de lecteurs et lectrices attendries, nous devenions des citoyens et citoyennes averties?

Pour nous aider, 2 sages-femmes liberales, Mylene Tortajada et Ambre Acoulon –cette derniere accompagnant elle-meme les accouchements a domicile– ont accepte de repondre a quelques-unes de mes questions.

Commencons avec planter le decor: c’est une excellente journee de printemps, les terrasses des cafes sont noires de personnel. A cote de nous, une femme (tres) enceinte sirote tranquillement son eau gazeuse tout en bouquinant. Di?s que bien a coup, le regard se fige et une mare se forme sous le siege: elle vient de perdre les eaux. Les regards des badauds paraissent legerement ahuris. Vite, on appelle une ambulance?

Ambre Acoulon: «Non! Si elle a juste perdu nos eaux, il n’y a absolument aucune urgence. L’important, c’est de regarder comment va la dame: en regle generale, un individu qui se promenait dans l’impasse l’instant d’avant va tres bien. Tant que le liquide ecoule ressemble a de l’eau, qu’il n’y a aucune sang, qu’elle n’a aucune fievre ou qu’elle n’est jamais pliee en deux avec nos contractions, Il semble totalement inutile de se precipiter!»

Mylene Tortajada: «C’est d’ailleurs tres important de donner ces renseignements aux femmes des la grossesse, afin qu’elles sachent reagir si la situation de figure apparai®t, sans se laisser envahir via les conseils souvent mal avises de l’entourage. Sauf a avoir une grossesse pathologique –mais Di?s lors, on reste soi-meme au courant– il n’y a aucune urgence a aller a J’ai maternite Lorsque l’on a perdu les eaux. On va pouvoir rentrer tranquillement a demeure, se doucher, preparer ses affaires, ainsi, envisager d’aller faire un petit tour a la maternite. Mais ca va beaucoup patienter 2 heures!»

Au final, la femme a deja des contractions bien presentes. Elle souffre, gemit et commence a paniquer.

Que fait-on?

AA: «La oui, il convient appeler le 15. Manque question pourquoi pas d’embarquer la dame dans sa propre voiture ou de prendre un taxi: si l’accouchement reste vraiment imminent, on voit de grandes chances pour qu’elle accouche au automobile, cela ne pourrait etre confortable pour personne. En attendant les secours, la toute premiere chose a faire reste de trouver un endroit rassure, qui permettra d’avoir un tantinet d’intimite, ainsi, ou le webmaster pourra etre paisible et au chaud.»

MT: «J’ajouterai aussi que c’est la tolerance de la femme qui compte en premier lieu. Appeler ou non le 15, ca depend de comment le webmaster vit nos contractions et des travaux de naissance qu’elle avait envisage. Ce que je dis a mes patientes, c’est que le moment de partir a la maternite est arrive quand on se sent au bout des limites individuelles.»

«Les linges propres paraissent consequents Afin de installer paisiblement la maman et secher le bebe a Notre sortie principalement.»

Ambre Acoulon, sage-femme

On a deniche un magasin calme pour l’accueillir. Que fait-on ensuite? On reclame d’une voix forte et assuree des linges propres ainsi que l’eau bouillante tel en films historiques?

AA: «Ahahah non! Pas besoin d’aller Realiser bouillir de l’eau! L’eau bouillante, c’etait Afin de steriliser nos ciseaux qui servent a couper le cordon, mais dans le cas d’un accouchement inopine c’est inutile: le Samu aura deja des ciseaux steriles. En revanche, les linges propres ca oui, ca peut etre important pour installer confortablement la maman et secher le bebe a J’ai sortie en particulier.»